Retour à l'accueil

Règles


Les Nains

Apparition

Certains Olympiens trouvèrent refuge dans les montagnes, creusant des galeries, créant des villes souterraines, s'adaptant aux tunnels. Leur taille diminua, leur résistance augmenta, une vision infra-rouge leur permit de survivre de plus en plus aisément. Leur conscience se mêla à celle du métal et de la pierre.

Ils devinrent ainsi le peuple des Nains.

Légende

Le Nain n'a rien oublié de ses origines. Leurs légendes se racontent de génération en génération et on peut trouver une trace écrite de tout ce qui a été dit ces quatre-vingt-dix derniers siècles dans leurs immenses bibliothèques. On en devine facilement la cause : les Olympiens qui furent envoyés dans ces montagnes étaient en partie des fonctionnaires.

Leur retour dans les plaines ne vint que 8000 ans après leur départ. Et les retrouvailles avec le peuple Olympien se déroulèrent comme convenu.

Mélangez la plus grande qualité des Nains (la patience) et leur plus gros défaut (la rancune) et vous avez déjà une bonne idée de ce qu'ils comptaient faire une fois de retour à Lardanium…

Le convoi de voyageurs qui se perdit dans les montagnes, n'était pas composé d'explorateurs avides de connaissances et de scribes désireux de découvrir le monde.

C'était un convoi vers la mort.

Citoyens de Lardanium qui avaient renié leurs Dieux, prisonniers, architectes véreux et militants divers… Aucun membre de cet exil forcé ne revit sa capitale. Ce n'est que l'improbable union de ces gens si différents qui permit la survie de la majorité jusqu'à la montagne.

Conscients des difficultés à venir, la mutinerie n'éclata pas. Bien au contraire, une extraordinaire entre-aide vit le jour.

Les différents talents furent mis à profit et ils s'approprièrent la montagne.

Bâtisseurs, scribes, écrivains, meurtriers, tels sont ceux qui ont composé la première génération d'Olympiens exilés dans les montagnes.

L'histoire n'aurait pu être connue si le convoi ne comptait pas de prostituées dans ses rangs, et serait d'un intérêt minime si c'était des Olympiens qui étaient revenus de ces montagnes…

Le combat entre les Dieux et leurs cousins, les puissants Titans, ébranla la création. La magie divine s'opposa à la puissance brute des sorts des Titans et elle coula longtemps après leur départ. Toutes ces déchirures et ces craquelures dans le plan astral ont déséquilibré le flux de mana, créant des endroits où la magie élémentaire et sauvage se concentra.

Et la montagne que gravît le convoi était de ceux-là…

Ces Olympiens mutèrent en une dizaine de générations, leurs corps s'adaptant aux dures lois de la montagne.

Les Nains ont retrouvé Lardanium et ses Olympiens près de 8000 ans après l'exil de la mauvaise souche olympienne. Ils avaient perdu l'envie de retourner à la surface mais un rêve récurrent avait germé dans la jeune génération : reprendre son dû.

Les Nains descendirent sur Lardanium, voulant voir la ville qui les avait chassés. Si les Nains n'ont rien oublié de leur exil, les Olympiens eux ne s'en souviennent pas. Qui se rappellerait le départ de tueurs, de filles de joie et de militants pour le libre arbitre ? Sûrement pas le politicien de l'époque dont l'histoire a été oubliée de tous. Ils furent accueillis comme des créatures, certains tués, d'autres faits prisonniers et montrés dans des foires...

Cependant ils revinrent, quatre ans plus tard; ils ne portaient plus des peaux pour lutter contre le froid mais des armures. Les chapeaux de paille qui protégeaient du soleil avaient laissé la place à des heaumes sculptés et aux bâtons de marche succédaient les épées d’acier.

L’alliance des Nains et des Géants fut tout de même vaincue. Les Olympiens gagnèrent grâce à l’intervention des Dieux. En effet à cause de leur mutation, les Nains semblent très sensibles à la magie, et les Dieux l'ont vite remarqué.

Une autre bataille les fit se rapprocher plus tard de leurs anciens ennemis. Contre les Elfes et les Hommes Sauvages unis, ils guerroyèrent longtemps, mais ce conflit usa leur force et bientôt ils renoncèrent, regagnant leur montagne pour reconstruire leur force.

Caractère et vie sociale

Avec le dur apprentissage de la vie souterraine, il n'est pas surprenant de voir que le passe-temps préféré des Nains est la consommation de boissons.

Une coutume s'est rapidement instaurée, celle de se retrouver autour d’une table pour se raconter sa journée. La raison en est simple, les premiers arrivants devaient travailler dur et toute la journée pour creuser les galeries, fabriquer les fourneaux et se préparer à l’hiver.

Aujourd'hui les bâtiments appelés «Tavernes» fourmillent sur toute la surface d'Olympia et les Nains sont fiers d'en être les inventeurs…

Bien que la bière et le vin soient devenus les commandes principales, n'oublions pas que les premières tavernes étaient en fait remplies de buveurs d’eau de source (secret bien gardé par les jeunes Nains…). Curieusement, alors que la plupart des Dieux est considérée avec une certaine rancoeur, Dionysos a su, grâce à ses façons festives et son goût des bonnes choses à boire ou à manger, conserver l'amitié du Peuple nain. Le fait qu'il se soit tenu à l'écart des batailles lors de la première attaque des Nains et des Géants sur Lardanium joue pour beaucoup aussi dans sa bonne réputation. Souvent dans les tavernes, un bouclier, une chope toujours pleine, une statuette ou tout autre élément décoratif lui est dédié, assurant sa pérennité dans la culture naine.

De leurs siècles passés à excaver, construire, planifier, les Nains ont su garder l'esprit communautaire et soudé d'une grande famille.

Quelque peu maniaque et tatillon, le Nain aime classer, ranger et hiérarchiser. Ils font les meilleurs bibliothécaires, bien évidemment.

Leur goût pour le métal vient tout simplement du fait que le bois était un produit rare, presque inexistant sur leur montagne pelée. Ils ont donc travaillé avec les matériaux qu’ils pouvaient se procurer.

Parlons maintenant de l’une des trois passions des Nains… les Naines !

On parle peu des Naines, on en voit encore moins. Pourtant elles existent bel et bien.

A quoi ressemblent-elles ? Comme leurs homologues masculins, elles sont trapues et de petite taille. La légende selon laquelle elles seraient aussi barbues est bien évidemment fausse. Il n'en reste pas moins qu'elles ont une chevelure abondante, souvent frisée, et certaines portent des favoris qu'elles peuvent natter.

Mais pourquoi sont-elles si rares ? La vie des Nains est longue et rude. Et comme le Nain n'a foi qu'en ce qui est durable, autant que les montagnes, il ne s'engage que quand il est réellement persuadé d'avoir trouvé la femme de sa vie. Les unions ainsi consenties sont gravées dans la pierre et rien ne peut les briser. Même quand la mort de l'un des deux survient, l'autre lui reste fidèle.

De ce fait, le taux de natalité reste faible chez le peuple Nain, et les Naines sont donc jalousement mises à l'abri pour tenter de préserver la race.

Prudents de nature, les Nains ont pris l'habitude de cacher la vue des Naines de leur clan à tout étranger, ceci pour éviter de diminuer leur force de reproduction. Dans les très rares cas où une idylle se nouerait avec une Naine du clan, l'étranger est prié de rester ou de partir seul.

Il y a bien sûr toujours des exceptions à cette règle. Certaines rumeurs font même état d'une Naine rousse qui serait entrée en guerre... Une fois de plus il ne s'agit peut-être que d'une fable.

Description physique

Adaptant leur taille aux étroits tunnels, les Nains dépassent rarement le mètre trente et ont développé au fil des générations une vision infra-rouge. Gorgés de l'énergie de la montagne, ils peuvent espérer vivre 300 ans, la puberté se terminant à l'âge de 30 ans environ.

Leur barbe fait leur fierté. Elle n'est pas seulement esthétique, c'est aussi un moyen de se rappeler les débuts de leurs ancêtres qui n'avaient pas d'instruments pour se raser la barbe efficacement. La barbe est donc le symbole de l'affirmation de soi et une marque de respect pour ses ancêtres.

Ils ont de larges mains destinées aux travaux laborieux et sont généralement trapus mais ce n'est pas moins dû à des parents travailleurs qu'à la consommation de bière. Il existe des Nains sveltes, mais cela sous-entend qu'ils n'aiment pas la bière et qu'ils sont fainéants. Normal donc que les Nains arborent de gros ventres ronds pour montrer qu'ils sont travailleurs et bons vivants !

Bien que la coloration de leurs poils soit aussi variée que celle des Olympiens, il existe un certain nombre d'albinos, même si le fait est assez récent et assez rare. Bizarrement, ces Nains semblent moins sensibles à la magie.

Jouer un Nain : Caractéristiques

Les Nains vécurent isolés, ne reprenant contact que récemment avec les Géants. Puis Sigdil sortit du sable et des liens commerciaux s'établirent avec les Rebelles. Jusqu'au jour où ils allèrent trop loin dans leur lutte contre les Hommes Sauvages. La réplique fut dévastatrice et depuis, les Nains de nouveau exilés, sont obligés de compter sur les Géants et les Olympiens pour assurer leur survie.

Une situation particulièrement difficile à supporter pour ce peuple fier mais qui ne peut que les encourager à se surpasser, une fois de plus.

Courageux et têtus, les Nains ne s'en laissent pas conter et s'il faut déplacer des montagnes pour arriver à leurs fins, ça tombe bien, ils savent faire.


Retour à l'accueil

Règles